La France accorde une nouvelle aide aux sans-papiers algériens


Les ressortissants étrangers dont les Algériens, en situation irrégulière en France vont bénéficier d’un nouvel avantage. L’Etat français a accordé une forte augmentation à l’Aide médicale d’Etat (AME) de droit commun, qui permet aux sans-papiers d’accéder aux soins gratuits. Le projet de budget pour l’année 2021 prévoit 990 millions d’euros pour l’Aide médicale d’État (AME). Soit 97 millions de plus que l’an dernier. Malgré la fermeture temporaire des frontières dictée par la crise sanitaire du coronavirus, le ministère français de la santé explique cette progression de l’AME par «la hausse continue des dépenses constatée ces dernières années. Ce qui explique des mesures engagées depuis le début du quinquennat pour améliorer le pilotage et l’efficience du dispositif». L’AME est accordée aux personnes en situation irrégulière dont les Algériens résidant en France depuis plus de trois mois et dont les ressources sont faibles. Pour la demander, un dossier est à constituer (formulaires et justificatifs). Une fois attribuée, l’AME est accordée pour 1 an. Le renouvellement doit être demandé chaque année. Marine Le Pen critique cette décision La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen n’a pas tardé à réagir à la décision du gouvernement français portant l’augmentation de l’Aide médicale d’Etat (AME) pour les sans-papiers établis en France. Dans un post sur son compte Twitter, Le Pen estime qu’« en pleine crise sanitaire, l’Etat entend faire passer une augmentation de presque 100 millions de l’AME, réservée aux étrangers en situation irrégulière. On approche ainsi du milliard consacré à cette aide. Imaginez, si ça partait dans une réforme de l’hôpital public… », s’est-elle indignée. La ministre déléguée à la Citoyenneté, en charge des questions d’asile et d’intégration  Marlène Schiappa indique que « soigner les étrangers qui vivent en France est une question d’humanité mais aussi de santé publique ! », a-t-elle rétorqué. Selon les dernières données officielles disponibles, quelque 318.000 sans-papiers sont éligibles à l’Aide médicale d’Etat (AME). Mais selon une étude de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes), publiée fin 2019, seul un immigré en situation irrégulière sur deux en profite.


observalgerie
Publié la première fois le 01/10/2020 15:53
Rapport généré le 23/10/2020
Presse algérie

Plus d'articles