Confidentiel. Le dangereux complot de Faycal Belkessam pour remplacer Issaad Mabrouk à la tête du syndicat des juges algériens


.tdi_37_92d{margin-top:0 !important;margin-bottom:20px !important;padding-top:20px !important}@media (min-width:768px) and (max-width:1018px){.tdi_37_92d{margin-bottom:10px !important;padding-top:10px !important}}@import url("https://fonts.googleapis.com/css?family=Merriweather:400,100,200,300,500,600,700,800,900|Open+Sans:300italic,400,400italic,600,600italic,700,100,200,300,500,800,900|Roboto:300,400,400italic,500,500italic,700,900,100,200,600,800&display=swap");@import url("https://fonts.googleapis.com/css?family=Fira+Sans:400,100,200,300,500,600,700,800,900|Open+Sans:300italic,400,400italic,600,600italic,700,100,200,300,500,800,900|Roboto:300,400,400italic,500,500italic,700,900,100,200,600,800&display=swap");.tdi_37_92d,.tdi_37_92d>p{font-family:Merriweather !important;font-size:16px !important;font-weight:400 !important}.tdi_37_92d h1{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d h2{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d h3{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d h4{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d h5{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d h6{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d li{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d blockquote p{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d .wp-caption-text{font-family:Fira Sans !important}.tdi_37_92d .page-nav a,.tdi_37_92d .page-nav span,.tdi_37_92d .page-nav>div{font-family:Fira Sans !important}@media (min-width:1019px) and (max-width:1140px){.tdi_37_92d,.tdi_37_92d>p{font-family:Merriweather !important;font-size:14px !important;font-weight:400 !important}}@media (min-width:768px) and (max-width:1018px){.tdi_37_92d,.tdi_37_92d>p{font-family:Merriweather !important;font-size:14px !important;font-weight:400 !important}.tdi_37_92d h3{font-family:Fira Sans !important;font-size:20px !important;line-height:1.2 !important}}@media (max-width:767px){.td-pb-span12 .tdi_37_92d img.aligncenter,.td-pb-span12 .tdi_37_92d .aligncenter img{margin-left:-20px;width:calc(100% + (2*20px));max-width:none !important}}Le Syndicat national des magistrats (SNM) est au coeur d’une véritable bataille rangée qui oppose son actuel président Issaad Mabrouk à un certain Faycal Belkessam, l’un des juges les plus corrompus et dangereux en raison de ses relations troublantes avec la “Issaba”, à savoir les personnalités les plus influentes de l’ère Abdelaziz Bouteflika. Faycal Belkessam est magistrat au tribunal de Bir Mourad Rais. Il est en ce moment le premier responsable de la section syndicale du SNM au niveau de la Cour d’Alger. C’est Faycal Belkessam qui a signé et rédigé le dernier communiqué du SNM pour tenter de discréditer le mouvement de protestation lancé depuis dimanche dernier par les avocats algériens à la suite de l’humiliation infligée par un juge de la Cour d’Alger au bâtonnier du barreau d’Alger,  Abdelmadjid Sellini, qui a été victime d’un malaise en pleine audience du procès du milliardaire Mourad Oulmi à la Cour d’Alger.  Dans son communiqué, Faycal Belkessam a poussé l’outrecuidance en allant jusqu’à distiller des leçons de morale aux avocats fournissant ainsi des excuses invraisemblables au comportement immoral d’un juge de la Cour d’Alger qui a attenté à l’intégrité morale d’un avocat.  Faycal Belkessam a certainement oublié qu’il n’est guère un exemple de vertu ! Et pour cause, au tribunal de Bir Mourad Rais, Faycal Belkessam collectionne les verdicts injustes et arbitraires rendus sur un “coup de téléphone”, à savoir une instruction venue d’en haut pour accabler tel opposant ou tel journaliste engagé qui dérange les décideurs politiques. Faycal Belkessam doit sa carrière uniquement à son frère Fouad Belkessam, l’ancien secrétaire général du ministère des TIC, de la Poste et des Télécommunications à savoir l’ex-cerveau du clan de la puissante ministre Imane Houda Feraoun, et à soeur Farida Belkessam, l’ex-animatrice star de la télévision étatique algérienne l’ENTV si proche des dirigeants du régime Bouteflika qu’elle ait été contrainte de démissionner de l’ENTV en septembre 2019 à la suite de l’effondrement du clan présidentiel des Bouteflika.Faycal Belkessam a profité jusqu’au bout du pouvoir des membres de sa famille pour se positionner comme un juge indéboulonnable au tribunal de Bir Mourad Rais. Lors du grand remue-ménage opéré par Belkessam Zeghmati au sein du corps des magistrats à travers plusieurs mouvements et mutations, Faycal Belkessam s’en est sorti toujours indemne sauvegardant ainsi ses privilèges au tribunal de Bir Mourad Rais. En parallèle, il développe son réseau au sein du SNM au point de devenir un sérieux concurrent à Issaad Mabrouk.Ce dernier fait l’objet d’une véritable fronde menée par les partisans de Faycal Belkessam avec le soutien affiché de plusieurs hauts responsables du ministère de la Justice et proches collaborateurs de Zeghmati qui veulent neutraliser le syndicaliste Issaad Mabrouk.La semaine passée, au moins 10 magistrats ont démissionné du SNM, a confirmé Algérie Part au cours de ses investigations. Tout un lobbying se met, désormais, en place pour plaider la cause de Faycal Belkessam afin de fomenter “un coup d’Etat” contre Issaad Mabrouk. Une manoeuvre dangereuse qui vise à placer les magistrats algériens sous la coupe d’un magistrat entièrement asservi et assujetti au pouvoir politique. Un magistrat, de surcroît, impliqué dans de nombreuses affaires scabreuses allant de la corruption, pots-de-vin jusqu’aux violations systématiques des droits de l’homme avec l’incarcération abusive de plusieurs militants et activistes pacifiques algériens en raison de leurs opinions favorables au changement du pouvoir en place. L’avenir de la justice algérien s’annonce malheureusement très sombre à la lumière de toutes ces informations.


Algérie part
Publié la première fois le 01/10/2020 15:21
Rapport généré le 21/10/2020
Presse algérie

Plus d'articles