Pr Salah Lellou : « Je serai contre une réouverture totale des frontières »


Facebook Twitter Pinterest WhatsApp Email Viber Pr Salah Lellou : « Je serai contre une réouverture totale des frontières » Professeur Salah Lellou, chef de service de pneumologie à l’Ehu d’Oran (1 novembre), s’est positionné ce jeudi 1 octobre contre une réouverture totale des frontières, notamment aériennes. Dans une déclaration accordée à La Patrie News, le professeur Lellou, également président de l’association oranaise de santé respiratoire, a mis en garde contre les risques d’une telle entreprises. « Il ne faut ouvrir la grande porte », lâche-t-il d’emblée. Alors que l’épidémie de coronavirus connait une nette décrue, un afflux important de voyageurs vers l’Algérie, surtout des pays européens, serait un pari à éviter, selon lui. « En France, les patients (atteints de la Covid-19) sont par centaines dans les services de réanimation. En Espagne aussi. Les indices ne sont pas bons », explique-t-il. Et d’ajouter, « s’il y a ouverture des frontières, il y a grande risque ». Pr Lellou, a dans ce sens, donné l’exemple de la Tunisie où l’épidémie est en train de sévir depuis quelques semaines. « Regardez le résultat en Tunisie à cause de la réouverture des frontières ! Ils étaient à zéro cas presque au mois de juin », détaille-t-il. Et de conseiller, « il faut attendre que ça se tasse en Europe ». En revanche, le spécialiste des maladies respiratoires s’est dit en faveur d’opérations de rapatriement ciblées. A condition que ces dernières respectent le protocole de prévention. « Pour ce qui est du rapatriement des personnes à l’étranger (ressortissants) et de ceux chez nous, il faut qu’il y ait un programme dont les mesures de précaution sont drastiques », souligne-t-il. Par ailleurs, le professeur Lellou a insisté sur le respect des gestes barrières lors des regroupements comme les fêtes de mariage, mais aussi les enterrements. « Il faut se protéger au maximum, la contamination est souvent manu-portée », avertit-il. En dépit de leur interdiction, les fêtes de mariage reprennent dans plusieurs villes du pays. Somme toute, un facteur de risque important… Nacereddine Benkharef Articles liésPlus d'articles de la par de l'auteur National L’Algérie lance une vaste opération de rapatriement de migrants illégaux National Dépêchée par le président Tebboune, une équipe de Sonelgaz ce jeudi en Libye National  La terre a tremblé à Tipasa


la patrie news
Publié la première fois le 01/10/2020 15:05
Rapport généré le 27/10/2020
Presse algérie

Plus d'articles