Des master-class au profit des chômeurs diplômés porteurs de projets


Sur  284  candidatures  proposées,  17  idées  de  projets  ont  été sélectionnées, dont 2 portés par des jeunes filles. Une action de formation à l'entrepreneuriat d'une durée de 3 semaines est organisée par l'Agence développement social (ADS) au Centre des loisirs scientifiques de Médéa, dans le cadre d'un programme élaboré en partenariat entre l'Algérie et l'Union européenne, appelé Padsel-Noa, regroupant une douzaine de jeunes diplômés universitaires et de la formation professionnelle et chômeurs issus des zones défavorisées des communes de la wilaya, qui sont porteurs de projets susceptibles de contribuer au développement de leurs localités, selon Hocine Boukabous, expert-comptable, coach en entrepreneuriat. “Le programme porte sur des master-class durant lesquelles, le candidat apprend à structurer une idée de projet, à élaborer un business-model canevas. Le candidat doit connaître les moyens d'obtenir un financement pour la réalisation de son projet, savoir comment fidéliser sa clientèle, quelle valeur ajoutée va apporter son produit et comment mener une étude de marché et faire un pitch.” Sur 284 candidatures proposées, 17 idées de projets ont été sélectionnées, dont 2 portés par des jeunes filles, pour des investissements comprenant un large faisceau de créneaux englobant des activités agricoles et d'élevage, des projets de numérisation, des services aux personnes, des projets touristiques, etc. La session de formation, qui s'est ouverte au début de la semaine, bénéficie de l'accompagnement de plusieurs organismes de financement, notamment les dispositifs de soutien à l'emploi des jeunes (ADS, Ansej, Angem) et de formation (Direction de la formation et de l'enseignement professionnels), selon M. Hanniche Mahdi, chargé de la structure opérationnelle locale de l'ADS de Médéa. “Nous avons invité différents partenaires parmi les différents services d'encadrement qui sont aussi importants pour les activités projetées des porteurs d'idées de projets, notamment les représentants de la Direction du commerce, du représentant local du registre du commerce, des impôts, des Chambres de commerce et de l'agriculture...” La dernière semaine comportera des séquences qui seront consacrées aux techniques de coaching consistant à faire un pitch par le candidat devant une assistance composée des représentants des organismes de financement et d'encadrement durant laquelle des vidéo-enregistrements seront réalisées, est-il indiqué.   M. EL BEY    


Liberté
Publié la première fois le 01/10/2020 11:30
Rapport généré le 21/10/2020
Presse algérie

Plus d'articles








17:32