Le poste source d’Iflissen non encore lancé


Le poste source d’Iflissen non encore lancé Ahcene Tahraoui 02 juillet 2020 à 9 h 15 min 0 Le projet de construction du poste source de distribution d’électricité (60/30 KV) à Iflissen tarde à être lancé. Prévu dans le cadre de la prise en charge des besoins énergétiques de la population de la wilaya, notamment pour la région nord (Makouda, Boudjima, Mizrana, Tigzirt, Iflissen, Azzefoun…), il a été inscrit et déclaré d’utilité publique, il y a près de 9 ans (décret exécutif nº 11-317 du 7 septembre 2011). Initialement implanté au village Arvi, dans la commune d’Iflissen, le chantier avait connu un début de terrassement vers 2012 avant que l’entreprise en charge de la réalisation ne demande une délocalisation pour cause d’instabilité, supposée, du terrain. En décembre 2018, 6 ans après, un nouveau choix de terrain a été effectué par la commission de wilaya compétente, pour son implantation au niveau du lieudit Tlatha, dans la commune d’Iflissen. Malgré cela, 2 ans après ce nouveau choix de terrain et 9 ans après son inscription, point de début des travaux pour la réalisation du poste source, déplore Acherfouche Mohamed Améziane, élu du RCD à l’APW de Tizi Ouzou, dans un courrier adressé le 17 juin dernier au directeur de wilaya de l’énergie, et dont une copie a été transmise à la rédaction. «Le 23 juin 2020, le directeur de la Sonelgaz de Tizi Ouzou, via la radio locale, déclarait que son entreprise avec sa filiale GRTE (Société algérienne de gestion du réseau de transport de l’électricité) ont trouvé une solution provisoire pour pallier au manque d’énergie qui frappe le nord de la wilaya, en procédant à l’installation d’une station de production, provisoire, dans la commune de Makouda, sur un terrain loué chez un particulier et ce dans l’attente de voir le poste source d’Iflissen réalisé», souligne M. Acherfouche. «Déjà en mars 2018, en session ordinaire de l’APW, j’avais interpellé les directeurs de l’énergie et celui de la Sonelgaz sur la situation de ce projet. La réponse était aussi imprécise que peut l’être cette solution dite provisoire. Chez nous, malheureusement, on constate souvent que les mesures dites provisoires durent très longtemps. Après 9 ans d’attente, devrait-on encore subir le long terme du provisoire qui va durer ?», s’interroge cet élu. Pour lui, l’incertitude et le stress énergétique sont les ennemis les plus néfastes au développement local, car ni l’investissement économique, ni la croissance exponentielle des besoins domestiques ne peuvent attendre ou s’accommoder d’une solution incertaine, constate-t-il. Selon lui, le poste source d’Iflissen ne souffre ni du gel financier dû à la crise économique, ni d’opposition des citoyens, ni même d’absence d’assiette foncière pour son implantation. «C’est à cause de cette incompréhension qui entoure les raisons qui ont concouru au retard dans la réalisation de cette infrastructure énergétique stratégique que j’ai interpellé, en ma qualité d’élu de l’APW, le directeur de l’énergie de la wilaya de Tizi Ouzou qui a la charge, sous l’autorité du wali, de la mise en œuvre des politiques publiques de son secteur au niveau de la wilaya. Je lui ai demandé, comme la loi m’y autorise, de me transmettre toute les informations susceptibles de nous éclairer sur la situation du projet (les motifs de changement du terrain, les actions entreprises pour lever les réserves de la DSA…), et de nous faire part du scénario envisagé pour que cette infrastructure puisse enfin voir le jour», conclut l’élu à l’APW. Algérie


El Watan
Publié la première fois le 02/07/2020 10:15
Rapport généré le 06/08/2020
Presse algérie

Plus d'articles