Aghribs : Projet d’un bureau de poste à Agouni Oucherki


Aghribs : Projet d’un bureau de poste à Agouni Oucherki Ahcene Tahraoui 02 juillet 2020 à 9 h 00 min 0 L’APC d’Aghribs (35 km au nord est de Tizi Ouzou) a entamé des démarches auprès de la direction de wilaya d’Algérie-Poste et la DG de cette entreprise pour la réouverture et la mise en service de l’ancien bureau de poste sis au village Aghribs-Centre, a annoncé le président de l’APC Amirouche Messis. L’objectif est de permettre aux habitants des villages Aghribs, Imekhlef et Ibsekriene d’avoir un accès facile et rapide aux services postaux de cet opérateur public, a-t-il souligné ajoutant qu’une équipe technique s’est déplacée sur les lieux pour l’établissement d’une fiche technique portant sur la réhabilitation dudit bureau de poste. «Cette action demeure notre souci et ce, pour redynamiser et redonner vie à cet endroit qui occupe une place importante dans la mémoire collective de nos concitoyens. Nous n’avons épargné aucun effort pour dépoussiérer la situation. Cela nous a permis l’ouverture de la poste de Tamassit en juin 2018 ; puis, nos démarches ont été orientées pour arracher un projet de poste digne de ce nom au chef-lieu de la commune, Agouni-Oucherki ; chose qui a été faite en juillet 2019», a indiqué l’édile communal. Le choix de terrain pour la réalisation du nouveau projet de poste à Agouni Oucherki a été fait et un bureau d’études pour le suivi a été retenu; le lancement du projet sera effectué incessamment, selon le maire d’Aghribs qui précise que «le retard accusé quant à son lancement est dû à la situation particulière que vit notre pays». L’annonce de mise en service de l’ancien bureau de poste a été accueillie favorablement par les citoyens. Dda Salah, un ancien habitant du vieux village d’Aghribs, aujourd’hui septuagénaire, nous a indiqué qu’il est primordial de rouvrir ce bureau de poste. «Certes, sa fermeture était nécessaire pendant les années de violence, mais aujourd’hui, sa réouverture aidera beaucoup les nombreux retraités et autres clients de la poste issus des localités de Tazerout, R’bedh, Ichikren, Imekhlaf, Aït Ouchen, Ibsekrien, etc. D’autant que les moyens de transport jusqu’à Agouni Oucherki, chef-lieu de la commune, sis à entre 3, 5 ou 7 km, selon l’éloignement de ces villages, sont les plus aléatoires», nous dira-t-il. Et d’ajouter : «Le vieux village de Sidi Djaffar, chef-lieu communal d’antan avant son transfert vers ce lieudit Agouni Oucherki, à la fin des années 1960, est très apprécié par les habitants de toute cette contrée des Aït Djennad. Donc sa réouverture, en apportant il va sans dire certains aménagements à l’ancien espace, très étroit, soulagera beaucoup de clients d’Algérie Poste, notamment les vieux retraités, nostalgiques des lieux.»   Algérie


El Watan
Publié la première fois le 02/07/2020 10:00
Rapport généré le 06/08/2020
Presse algérie

Plus d'articles