La Kabylie est-elle en train d’être manipulée par le mouvement islamiste Rachad ?


Les blogueurs proches de Rachad : Amir Dz et Larbi Zitout ; et Said Sadi, homme politique, ex secrétaire général du RCD Il est utile et même urgent de clarifier à l’opinion c’est qui le mouvement Rachad, cette organisation islamiste qui s’investit tranquillement au pays et particulièrement en Kabylie. Dans leur site, on peut lire : Rachad est un mouvement politique algérien. Cette phrase résume l’objectif premier de leur existence : prendre le pouvoir. Ceux qui contestent cette idée, se trompent lourdement… À priori, il n’y a aucune structure de Rachad en Kabylie. Mais doit-on dire qu’ils sont absents? Il faut être naïf pour dire qu’ils le sont. D’un ton péremptoire, ils sont en train de manipuler l’opinion et particulièrement la jeunesse avec des formules incantatoires. Dans la stratégie politique des partis du pouvoir, des islamistes et des démocrates, si la Kabylie ne suit pas, leur crédibilité et leur existence sont vouées à l’échec. C’est un fait patent ; un paramètre important. Quand Teboune est désigné chef d’État le mois de décembre passé, il était déçu que la Kabylie ait boycotté l’élection présidentielle. Il dit d’ailleurs : « Un jour j’irai visiter cette région.». C’est la déclaration de celui qui était le wali de Tizi-Ouzou pendant deux ans. Pareillement pour les islamistes de Rachad, comme des boute-en-train, ils n’arrêtent pas de faire les éloges de la Kabylie avec leur “lekbail al-ahrar”, pour insérer leur idéologie dans cette région sous la couverture du Hirak. Il y a immanquablement anguille sous roche.   Rachad l’enfant naturel du FIS  Les données politiques ont beaucoup changé depuis le début de la révolution. Cependant, le pouvoir est en phase de fragilité malgré ses dernières offensives contre les activistes du Hirak. C’est un fait patent, il cherche à se maintenir. Et quelques anciens cadres du FIS qui sont structurés dans la nouvelle organisation Rachad espèrent revenir d’une manière insidieuse dans la scène politique. Ceci retenu, il est utile et même urgent de clarifier à l’opinion c’est qui le mouvement Rachad, cette organisation islamiste qui s’investit tranquillement au pays et particulièrement en Kabylie. Dans leur site, on peut lire : Rachad est un mouvement politique algérien. Cette phrase résume l’objectif premier de leur existence : prendre le pouvoir. Ceux qui contestent cette idée, se trompent lourdement, à moins de vouloir avoir l’air saugrenu. On peut lire aussi à quelle idéologie ils appartiennent : « Chez les Musulmans, Ar-Rachid, avec l’article défini, est l’un des noms divins. C’est l’attribut de Dieu qui indique que c’est Lui qui guide ses créatures, et dont les volontés ne sont pas insensées ».(1) « Dans l’histoire musulmane les khalifes rachidine (bien guidés) sont les quatre premiers: Abou Bakr, Omar, Othmane et Ali, bien qu’il soit aussi admis d’inclure dans cette catégorie tout gouvernant ayant suivi leur exemple. Ce fut notamment le cas du khalife omeyade Omar Ibn Abdelaziz. ».(1) Donc, Rachad sollicite la religion pour bâtir un avenir politique. Et c’est les anciens du FIS qui se recyclent dans cette organisation. L’échec recommencé ! Le premier objectif est de dédouaner le FIS de toute responsabilité sur les massacres perpétrés contre les citoyens en Algérie. Inféodée à l’organisation internationale islamiste Karama financée et dirigée par le Qatar et la Turquie, l’Algérie est dans leur collimateur, et la Kabylie est un obstacle qu’il faudra surmonter. La Tunisie nous donne l’exemple pour en tirer la leçon. Avec Ghanouchi, elle est devenue naturellement sous la férule de cette organisation. En effet, il a livré son pays sur un plat d’argent à Erdogan, l’islamiste turque. Ces informations sont vérifiables dans leurs sites respectifs, dans la plateforme de YouTube et leurs pages de Facebok. Celle de Rachad, elle est gérée par Mohammed Larbi Zitout. 4 Dans l’une de mes contributions (2), “offensive islamiste menée par les rescapés de la politique”, on peut lire certaines informations utiles pour comprendre les autres objectifs de Rachad. Que cherche le mouvement Rachad en Kabylie ? La réponse est dans ces agissements. La déstabiliser et semer la confusion pour établir leur idéologie. Dans Al-Magharabia, une chaîne de télévision financée par le fils de Abassi Madani avec un autre actionnaire qatari dont les animateurs de Rachad diffusent les messages. Subtiles dans leur démarche, ils s’attaquent avec leurs relais islamistes et populistes à déstructurer la vision politique de cette région par tous les moyens : séduction, manipulation et mensonge. Il est beaucoup plus facile de tromper l’opinion que de le raisonner. Et la jeunesse kabyle est bien exposée. Le verrouillage médiatique imposé par les autorités algériennes et notamment les services de sécurité est l’une des raisons principales qui a donné du succès à une catégorie de blogueurs des réseaux sociaux comme Amine Dz et Larbi Zitout, qui relaient des ragots pour le compte de Rachad. En toute candeur, ils sont suivis par des milliers de personnes en quête d’informations et de scoops. L’affaire de Matoub Lounes est exploitée par ces deux acolytes dont l’objectif est de semer la confusion entre Kabyles. Ce qui est dramatique est que leurs relais locaux, tels des contempteurs, font de la promotion à ce gros mensonge. À travers ce triste épisode, car il s’agit d’une perte d’un homme qui symbolise le combat, ils s’attaquent au Dr Sadi, le fondateur du RCD. En fait, il était est l’un des acteurs majeurs qui ont sauvé l’Algérie des griffes de l’intégrisme. Grâce à son génie politique, il a alarmé les Algériens sur le destin de la nation. Il affirme : l’intégrisme est comme la mort ; on ne l’essaie pas deux fois. D’emblée, ils s’attaquent à un projet de société qui est le contraire de celui de Rachad. D’ailleurs, de ce fait sordide, une poursuite judiciaire est engagée par Said Sadi contre Amir Dz et Larbi Zitout pour l’avoir diffamé. Connaissant le fondateur du RCD, il n’a jamais perdu un procès. À l’origine, le stratagème de cette diffamation est l’œuvre du MAOL (mouvement algérien des officiers libres), une organisation énigmatique créée par quelques déserteurs de l’armée dans le but de semer la cohue entre Algériens pour discréditer sournoisement les démocrates et blanchir les sanguinaires islamistes.   Pour le rappeler, la Kabylie à été un rempart contre le pouvoir et l’islamisme. Le comité d’autodéfense mis sur pieds dans chaque village kabyle a donné un coup sérieux aux groupes islamistes qui voulaient s’introduire dans cette région. C’est une question d’honneur, leurs familles étaient en danger. La structure sociale à laquelle appartiennent les citoyens de cette région est régie par des règles de fonctionnement démocratiques et laïques. C’est une valeur sûre qui préserve le Kabyle de toutes les influences étrangères. De l’époque des Romains, à ce jour, elle est indiquée comme une région rebelle. Et les responsables de Rachad, l’ont bien compris. Il suffit de lire et d’écouter les déclarations des anciens leaders du FIS a l’intention de cette région, leurs opinions vis-à-vis des laïcs et des communistes. Ce sont des appels aux meurtres qu’ils ont mis à l’œuvre sans retenue. Leur relais en Kabylie La chaîne El-Magharabia, devenue en ce moment Awras TV, une chaîne de référence pour certains Kabyles. La situation de blocage médiatique voulue par le pouvoir a donné l’occasion à cette chaîne TV du fils d’Abassi Madani de faire de son siège le quartier général des personnalités politiques en quête de popularité. Mohcen Belabas et Karim Tabou en sont des habitués permanents. Il faut aussi s’inquiéter de la nouvelle jeunesse qui est prise en otage par “les beaux discours” à l’exemple “lekabail al-ahrar” de Larbi Zitout et Amir.Dz. C’est une réalité qu’il ne faut pas négliger ; une sérieuse menace. S’afficher fièrement avec ces deux individus comme le faisait Tabou, est un geste maladroit pour celui qui a de grandes ambitions politiques. C’est un comportement irrévérencieux pour ceux qui croient en lui. L’Histoire ne pardonne pas. Loin de le comparer à Ouyahia, mais ce qu’il vient de subir est le résultat de ses comportements qui sont contraires aux combats des justes. Par Messaoudene Mahfoudh  https://rachad.org/fr/https://www.lematindalgerie.com/loffensive-islamiste-dirigee-par-des-rescapes-de-la-politique 60 SHARES Share on Facebook Tweet Follow us Share Share Share Share Share


kabyle universel
Publié la première fois le 30/06/2020 05:29
Rapport généré le 14/07/2020
Presse algérie

Plus d'articles